Juliette Deschamps

Metteur en scène

deschamps

 

Littéraire, philosophe et musicienne de formation, Juliette Deschamps naît à Paris où elle débute à l’opéra en 2006, mettant en scène la soprano Anna Caterina Antonacci dans deux spectacles lyriques : Era la notte (répertoire baroque) et Altre Stelle (répertoire romantique). Ses premières productions lui ouvrent les portes des plus grandes salles d’Europe : le Théâtre des Champs-Élysées à Paris, le Theater An Der Wien à Vienne, le Het Musiktheater à Amsterdam, le Grand Théâtre à Aix-en-Provence, l’Opéra de Lille, le Teatro Arriaga à Bilbao, le Teatro Ponchielli à Crémone, le Grand Théâtre de Luxembourg, le Lincoln Center à New York.

Sa carrière se poursuit à l’opéra avec Mahagonny Songspiel et Die Sieben Todsünden (Kurt Weill) au Théâtre des Champs-Élysées et au Theater An der Wien, Agrippina (Haendel) au Teatro Malibran à Venise, La Servante maîtresse et Salustia (Pergolèse) à la Fondazione Pergolesi-Spontini, La Peintre (création contemporaine) au Chang Kaï-chek Center à Taïwan, Il Novello Giasone (Cavalli/Stradella) et Armida (Traetta) au Festival della Valle d’Itria à Martina Franca, Le Château de Barbe-Bleue (Bartok) à l’Opéra National de Bordeaux. Au théâtre, Juliette Deschamps signe trois productions remarquées : Le Banquet (Platon) créé à l’Auditorium du Louvre, Rouge Carmen (Mérimée) créé aux Nuits de Fourvière et à l’Opéra Comique, et A Queen of Heart créé au Théâtre de la Bastille. Elle a fondé en 2008 sa compagnie, La Scène du crime.

Juliette Deschamps s’aventure aussi dans le répertoire des musiques actuelles, mettant en scène des spectacles à l’Olympia, au musée du Quai Branly, au Centre Georges Pompidou avec des artistes de la scène pop, flamenco, jazz, électronique et expérimentale. Son travail de vidéaste a été sélectionné en 2014 à la Biennale de Shanghaï et présenté à La Cité de la Musique à Paris sous le titre Shanghaï Underground. À l’invitation de Valérie Chevalier, Juliette Deschamps est « artiste en résidence » à l’Opéra National de Montpellier où elle vient de présenter son travail sur Les Variations Goldberg ainsi que son dernier travail sur le flamenco et la musique sacrée, A Dios.

 

Facebook
Twitter