Lea Desandre

Mezzo-soprano

 

Photos site

 

Après des débuts remarqués dans le répertoire Mozartien en Despina (Cosi fan tutte/Mozart) au Festival de Salzburg en 2020, Lea Desandre, mezzo soprano franco-italienne, consolide son affinité avec le compositeur autrichien au fil des saisons. Cherubin (Le Nozze di Figaro/Mozart) au Festival d’Aix-en-Provence en 2021, elle fera ses débuts avec lui en 2021-22 dans des maisons prestigieuses : l’Opéra de Paris, l’Opéra de Zurich, le Liceu Barcelona et l’Opéra de Lausanne.

Cette saison sera également l’occasion de la sortie de son premier album solo pour Erato/Warner « Amazone » avec l’Ensemble Jupiter/Thomas Dunford. Elle sera en concerts au Staatsoper Berlin, Philharmonie de Paris, Carnegie Hall, Philharmonie de Berlin, Opéra de Bordeaux, Elbphilharmonie Hamburg ou encore au Palau de la Musica Barcelona.

Saluée en Annio (La Clemenza di Tito / Mozart) en 2021 au Whitsun Festival Salzburg, elle retrouve la même saison John Eliot Gardiner pour Les Nuits d’Eté/Berlioz et Despina (Cosi fan tutte/Mozart) au Salzburg Festspiele. Depuis 2015, Lea Desandre se fait remarquée dans de nombreux rôles tels que Urbain (Les Huguenots/Meyerbeer) à l’Opéra de Genève, Rosina (Il Barbiere di Siviglia/Rossini), Dido (Dido and Aeneas/Purcell), Alcione (Alcione/Marais) à l’Opéra Comique, Sesto (Giulio Cesare/Händel), Valletto et Amore (Incoronazione di Poppea/Monteverdi) à Salzburg, Messaggiera (Orfeo/Monteverdi) à New-York et Washington.

Remarquée dès l’âge de vingt ans par William Christie, Lea Desandre est nommée « Révélation Artiste Lyrique » des Victoires de la Musique Classique 2017 et nommée dans la catégorie « Artiste Lyrique » en 2021. Elle étudie à Venise auprès de Sara Mingardo et se forme durant douze années à la danse classique.

Lea Desandre est invitée à chanter auprès de chefs et musiciens prestigieux tels que Gustavo Dudamel, Thomas Hengelbrock, Myung Whun Chung, Joana Mallwitz, William Christie, Sir John Elliot Gardiner, Enrique Mazzola, Raphaël Pichon , Marc Minkowski, Emmanuelle Haïm ; ainsi que de metteur en scènes renommés : Barrie Kosky, Christof Loy, Jan Lauwers, Lotte de Beer, Netia Jones, Jossi Wieler, Sergio Morabito, James Gray ou encore Jean-Yves Ruf.

Ses concerts et récitals l’amènent à chanter dans le monde entier : Wigmore Hall, Mozarteum Salzburg, Musikverein Wien, Walt Disney Concert Hall (LA), Théâtre des Champs Elysées, Philharmonie de Paris, Opéra de Bordeaux, Sydney Opera House, Opéra de Genève, Shanghai Symphony Hall …
Très attachée à la musique de chambre, elle se produit régulièrement en concert avec Thomas Dunford & son Ensemble Jupiter. Sa versatilité musicale l’amène également à se révéler dans un « seul en scène » (pastiche de Rameau) à l’Opéra Comique, ainsi que dans le grand Gala Farinelli du Salzburger Festspiele aux côtés de Cecilia Bartoli.

Sa discographie comprend son premier récital solo pour Erato/Warner « Amazone » avec l’Ensemble Jupiter (Erato/2021), « Barricades » avec Jean Rondeau et Thomas Dunford (Erato/2020), « Vivaldi » avec l’Ensemble Jupiter (Alpha/2019), « Handel Italian Cantatas » avec Sabine Devieilhe et Emmanuelle Haïm/Le Concert d’Astrée (Erato/2018) ou encore « Cities » avec Thibault Cauvin (Sony/2018).

 

 

Site internet
Facebook
Twitter
Instagram