Pierre Dumoussaud

Chef d’orchestre

 

photo site

 

Révélé sur la scène lyrique internationale à l’occasion de son prix au Concours International de Chefs d’orchestre d’opéra organisé par l’Opéra Royal de Wallonie en 2017, Pierre Dumoussaud poursuit une belle carrière dans les fosses des opéras d’Europe. Son enthousiasme et sa méticulosité lui ont déjà valu bien des succès en France, aussi bien à l’Opéra de Rouen (Madama Butterfly) qu’à celui de Montpellier (Fantasio) ou ceux d’Angers-Nantes et Rennes (Hamlet). Il a récemment fait ses débuts à l’Opéra de Lausanne (La Belle Hélène), au Bayerische Staatsoper (Mignon) et à l’Opéra National de Grèce (Lucia di Lammermoor).

Ses projets futurs montrent sa prédilection pour la musique française des XIXe et XXe siècles : outre des retrouvailles attendues avec les opéras de Montpellier (Le Voyage dans la lune) et Rouen (Pelléas et Mélisande), Pierre Dumoussaud fera ses débuts à l’Opéra Comique en 2021 dans La Belle Hélène. Après avoir tout récemment enregistré Pelléas et Mélisande pour Alpha Classics à l’Opéra National de Bordeaux, il retrouvera prochainement le Palazzetto Bru Zane, une institution avec laquelle il avait déjà gravé en 2015 la première version intégrale des P’tites Michu d’André Messager (avec l’Orchestre national des Pays de la Loire). Un autre album, consacré au compositeur Olivier Greif (1950-2000), est à paraître sous le label B Records.

Bassoniste passionné par le répertoire symphonique, Pierre Dumoussaud s’est formé à la direction d’orchestre au Conservatoire de Paris jusqu’en 2014, année où il a été récompensé du premier prix des « Talents chefs d’orchestre » de l’ADAMI. L’année suivante, celle de ses 25 ans, il remplace au pied levé Alain Lombard pour un concert à la tête de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine. Il gardera une relation privilégiée avec cette phalange dont il a été chef assistant (entre 2014 et 2016), officiant par la suite à la tête de plusieurs productions lyriques (Don Carlo, Semiramide, The Turn of the Screw, Lucia di Lammermoor) et autres ballets (Roméo et Juliette, Giselle). À partir de cette date, les invitations se multiplient: Pierre Dumoussaud dirige ainsi tour à tour l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestra Ensemble de Kanazawa, l’Orchestre National d’Auvergne, le Real Filharmonía de Galicia, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre National de Metz, l’Orchestra della Svizzera Italiana, l’Orchestre national d’Île-de-France…

Invité à diriger l’orchestre du Festival de Pâques de Deauville, il collabore étroitement avec Renaud Capuçon, Bertrand Chamayou et Nicholas Angelich. « Claire et moderne mais aussi éloquente et animée » selon Christian Merlin (Le Figaro), la direction de Pierre Dumoussaud est appréciée aussi bien par les instrumentistes que par les chanteurs et les danseurs ; le jeune chef fera ses débuts à l’Opéra national de Paris en mai 2021 lors d’une nouvelle production « Hommage à Roland Petit ».

 

Facebook
Instagram
Twitter